Le voilier au port

 

Menton02

 

Tu voudrais t'envoler,
O mon joli voilier !
Tu tires sur la corde
Qui grince, mais résiste :
Nulle miséricorde
Pour toi. Mais tu insistes.

 

Tes voiles repliées,
Cordages bien rangés,
Seul ton petit drapeau
Flotte encor' tout en haut.

 

Au loin, les vagues fortes,
Qui roulent en cohorte,
Et le vent qui les porte,
Tu voudrais qu'ils t'emportent.

 

Attends encore un peu.
Reste donc au vieux port.
Si, sage, tu t'endors,
Plus tôt viendra, radieux,
Le jour de ton départ
Vers l'horizon lointain,
Sous le ciel qui se pare
De tous ces vents taquins.

 

Krystyna Umiastowska

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire