Cornes de brume

 

   Img 2705

 

Cornes de brume
Dans la nuit brune.
Le vent mugit,
La lune a fui.

Mon cœur se glace.
La vie s’efface.
Mon âme tremble
Dedans mes membres.

 

Des vies trop brèves
Soudain s’achèvent.
Tant d’innocents,
En ces trois  ans.

 

Où s’en vont les ombres fugaces
De tous ces hommes qui trépassent
Parfois sans laisser une trace ?

 

Tous ces gens partis ce matin
Qui dérivent dans le lointain…
 Croiseront-ils notre chemin,
Hanteront-ils nos lendemains ?

 

Où sont partis
Tous ces amis,
Ces inconnus,
Ces âmes nues ?

Dérivent-ils dans le brouillard ?
Reste-t-il un dernier espoir ?
Se sont-ils déjà estompés
De nos mémoires
Dans la nuit noire ?

Notre pays est dans la brume.
Déjà des lueurs s’y allument
Et soudain, défiant l’écume,
Après un hommage posthume,
Se lèvent des flammes d’espoir.
Chacun, maîtrisant sa colère,
A l’édifice, donne sa pierre.
Toi,  poète, prends-en ta part.

Krystyna Umiastowska
(2017)

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire